CONTOURS DU LIVRE

Autoédition

Julie Baggio décide en mars 2018 d’autoéditer sa romance L’Iceberg et la Rose via la plateforme Amazon. Suite à la sortie du roman, elle l’adresse à trois maisons d’édition. Deux d’entre elles lui proposeront un contrat qu’elle préférera refuser.

Elle fait d’abord appel à ses proches pour la bêta lecture, mais fait quasiment tout elle-même y compris la couverture.

Quelques mois après le lancement, L’Iceberg et la Rose rencontre ses premiers lecteurs conquis, elle décide de contacter trois professionnels pour l’aider dans la création de son livre.

Audrey Martinez pour la correction du manuscrit (https://audreymartinez.fr/), Luke Wilcox (artzastudio) pour son logo et Lydie Wallon pour sa nouvelle couverture (https://www.2li.fr/).

Logo

Lorsqu’elle est âgée seulement de 5 ans, la famille de Julie Baggio se lie d’amitié avec une famille anglaise. Commence alors une correspondance écrite entre les deux familles. Ne sachant encore ni lire, ni écrire, Julie reconnaît seulement les trois croix à la fin des courriers. 30 ans plus tard, elle s’en inspire pour créer son logo.

Elle envoie à son designer la photo d’un petit mot écrit par son mari contenant ces trois croix comme point de départ. Son designer et ami Luke Wilcox (lui-même anglais) y ajoutera la plume de l’écrivain.

Logo créé par Artza Studio

Première couverture

Vous avez peut-être connu L’Iceberg et la Rose avec cette couverture. La photo avait été prise par l’auteure sur un coin de son plan de travail de cuisine avec son téléphone portable. Elle l’avait ensuite créée directement sur le site d’Amazon. Votre intérêt pour le livre grandissant, il était temps de passer par une graphiste professionnelle.

Couverture créée par Julie Baggio

Nouvelle couverture

En septembre 2019, L’Iceberg et la Rose a revêtu sa robe de bal avec cette nouvelle couverture, réalisée par Lydie Wallon de 2LI.

Couverture créée par 2LI